Feeds:
Articles
Commentaires

Eh oui… vous avez bien lu ! Le dimanche 10 juillet 2016 on a eu la chance d’avoir le chef Lucas Menendez parmi nous. Avec la gardienne, ils se sont lancé le défi de faire un repas gastronomique à la #cabanedubonheur. Défi relevé avec brio !

Lucas et sa compagne Martina sont montés vendredi avec toutes les petites choses nécessaires à la réalisation de ce moment de pur bonheur… et il en fallait des choses !

Au menu, des produits du terroir, de la daube de boeuf revisitée, de la restructuration de tarte aux pommes et surtout beaucoup de passion et d’amour !

Les préparatifs ont commencé le samedi. La gardienne et ses aides se sont transformés en brigade de cuisine en éminçant des oignons (et il y en avait une certaine quantité), en coupant des pommes de terre et surtout en dégustant les préparations (pour notre plus grand plaisir !).

Dimanche c’est le grand jour ! Les tables dressées, les serviettes pliées, l’équipe toujours au taquet et les 27 personnes attendues arrivent avec le soleil !

12h30 et tout s’enchaîne. Un service digne des meilleurs restaurants, une présentation à la hauteur des espérances de notre cuisinier, des vins en accords avec ce délicieux menu et une ambiance chaleureuse et conviviale ! Une journée réussie, riche en émotions ! (il n’y a pas eu que les larmes pour les oignons…)

Alors voilà ! Quoi de mieux ? Merci Lucas, merci Fabienne, merci les clients, merci la cabane, merci la vie de nous avoir permis de faire de ces moments, des moments inoubliables et impérissables !

Encore un peu de bonheur amené dans cette jolie cabane…

Dine, l’aide gardienne.

C’est avec une météo quelque peu capricieuse en ce 1er jour d’été que 4 montagnards sont partis pour l’ascension du Ruan.

Voici leur récit:

hier notre course jusqu’à la voiture en passant par le Ruan fut superbe! Beaucoup de neige, preuve en est la croix du sommet dont on ne voit que la pointe. Comme nous sommes « vieux » cela nous a pris 15 heures. On a eu une très  belle vue sur ta toute petite cabane dans la vallée.

Encore merci pour l’hospitalité.

Philippe et Marc

2015.06.21 Le Ruan (47)

2015.06.21 Le Ruan (37)2015.06.21 Le Ruan (35)

Bonjour Fabienne

Comme promis, quelques mots sur les conditions actuelles au Mont Ruan.

Depuis la cabane jusqu’au col des ottans, il faut traverser quelques névés, mais sans difficultés avec des crampons. Le couloir avec les échelles est sec et en bon état, nous l’avons passés sans crampons.

Du col, le premier passage à flanc est un mixe de névés et parties sèches, dès fois assez raide mais bien faisable avec crampons. Pour la descente sur le glacier du ruan, le meilleur passage est actuellement sur les rochers.

Le couloir au SE du glacier qu’il faut monter est encore bien enneigé avec seulement un passage à grimper sur des rochers.

L’arrête jusqu’au sommet est sec, mais il y à des passages dans la neige.

Nous ne sommes pas allés jusqu’au sommet, nous avons fait demi tour peu avant le Pt. 3044 dû à la mauvaise visibilité et au temps bien avancé (ça nous à pris 5:30 heures jusque là haut…).

Généralement, les conditions sont très bonnes pour aller au Grand Ruan 🙂

Salutations

Adrian

 

Bravo à vous!

http://www.rts.ch/video/info/couleurs-locales/5000407-couleurs-locales.html

Christian, comment exprimer l’immense douleur que tu laisses dans le cœur de tes amis de Susanfe, dans celui de la gardienne et celui de la cabane. Car la cabane a un cœur qui bat aussi grâce à toi. Tu y as travaillé si souvent, tu étais de tous les gros travaux, ouvertures, fermetures, dépannages… toujours disponible, un brin railleur et tellement généreux.

Oh, Christian, tu vas nous manquer !

Tu es venu fêter tes 40 ans à la cabane, il y a quelques semaines. Et c’est ici que tu as fini ta trop courte vie, entouré des Dents Blanches, des Ruans et de la Haute Cime. Etait-ce pour toi le plus beau point de départ pour rejoindre le cortège des étoiles, en cette nuit des étoiles filantes ?

Christian, ton souvenir brillera toujours pour tous les tiens, tes parents, ta famille, tes amis, au-dessus de la vallée, du vallon et des montagnes du monde entier !

Susanfe, le 12 août 2012

Un stage organisé par un guide de « par chez nous » pour vous permettre de partir dans les montagnes prêts à affronter toutes les difficultés que vous rencontrerez sur votre chemin.


Marianne était une amie fidèle, rieuse, active et bonne vivante, la fée des cakes délicieux et des confitures maison.

Avec son mari Jean-Marc, ils ont été les initiateurs de la traditionnelle raclette du 1er août. Elle est partie tout doucement dans l’après-midi du 31 juillet, alors que les préparatifs allaient bon train à Susanfe.

Malgré notre immense chagrin, la fête fut réussie, comme elle l’aurait sans doute souhaité, illuminée par le courage, les rires et les larmes de ses amis.

En bonne fée, elle nous a laissé son sourire et son bon sens, ses recettes et son savoir-faire. Jamais nous n’oublierons sa fidèle amitié et ses fous rires.

« Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi des étoiles qui savent rire ».      Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.

Merci Marianne.

A Dieu Marianne.

Fabienne et les amis de la cabane.